Marques de croquettes : comment choisir?



Vous aimez votre chien et vous souhaitez lui donner la meilleure nourriture pour sa santé et son confort ? C’est tout à votre honneur, mais attention à bien vous informer ! Recettes miracles, liste d’ingrédients opaque, tendances alimentaires et exagérations marketing… Dans le milieu des croquettes pour chien, il est parfois bien compliqué pour les propriétaires soucieux du bien-être de leur compagnon de pouvoir choisir avec certitude de bonnes croquettes. Découvrez ici les critères de sélection incontournables pou offrir à votre compagnon des croquettes réellement adaptées à ses besoins.


Le mythe des croquettes spécial race.

Certaines marques affirment avoir mis au point des recettes contenant des ingrédients et des

dosages qui répondent parfaitement aux besoins spécifiques de chaque race. Or on ne peut pas

limiter les besoins d’un chien à une généralité faite sur sa race. Chaque individu a des dépenses

énergétiques et donc des besoins nutritionnels liés à sa morphologie, son métabolisme, son âge, son activité physique et mentale quotidienne, etc. Les marques qui proposent ce type de gammes de croquettes ont surtout tendance à jouer sur le principe de l’identification, bien connu dans le monde du marketing. Vous avez un berger allemand et vous voyez la photo d’un magnifique chien ressemblant trait pour trait à votre loulou sur le paquet présenté en face de vous ? Forcément, vous allez être attiré par ce packaging qui titille votre émotionnel. Un autre argument tacite se cache derrière cette pratique de communication : votre chien est unique, il mérite donc bien des croquettes spécialement créées pour lui ! Certaines marques poussent le concept encore plus loin en proposant même des formes de croquettes adaptées à chaque race. Parce que c’est bien connu, le bouledogue français avale plus facilement les croquettes si elles sont en forme de croissant… Sans commentaire ! Pour en lire plus sur ce sujet, lisez notre article spécialement dédié aux croquettes spécial race.


L’alimentation canine trop riche en protéines.

Soyons clairs tout de suite : oui, il est indispensable pour votre chien de consommer des protéines de qualité en quantité suffisante. Mais les notions clés ici sont « de qualité » et « quantité suffisante ».

Rappelons d’abord que dans les aliments riches en protéines et facilement assimilables par nos

compagnons à quatre pattes, on retrouve essentiellement la viande et le poisson. Avec son intestin relativement court (entre 2 et 5 mètres), le système digestif du chien est mieux adapté à la digestion des protéines animales que végétales, même si un léger dosage de celles-ci peut s’avérer utile pour varier les sources protéiques. Quant aux œufs et aux produits laitiers, ils peuvent entraîner chez de nombreux chiens des soucis d’allergies et d’intolérances et sont tout simplement à éviter. Attention donc à bien vérifier dans la liste d’ingrédients de vos croquettes que la majorité des protéines est bien issue de viande ou de poisson. Évitez les protéines de lait, les hydrolysats de protéines ou l’utilisation trop importante de protéines végétales. Ces ajouts ne servent qu’à gonfler le chiffre du pourcentage de protéines contenu dans la recette. Ils sont pour la plupart mal assimilés par le chien et peuvent entraîner des troubles digestifs, des allergies ou même des pathologies comme des insuffisances rénales ou hépatiques. Si les sources protéiques sont de qualité, pas besoin pour votre chien d’en absorber une quantité astronomique. L’excès non utilisé par son organisme sera de toute façon rejeté dans les selles. La conclusion, comme bien souvent, est donc : privilégiez la qualité, pas la quantité !


La réalité sur les « sous-produits d’origine animale ».

On retrouve régulièrement un autre piège dans l’alimentation canine : les ingrédients appartenant à la catégorie des « sous-produits d’origine animale ». Mais de quoi s’agit-il clairement ? Eh bien pour faire simple, ce n’est pas de la viande ! Ce sont essentiellement des déchets d’abattoir, ayant une très faible teneur en protéines assimilables, mais présentant l’avantage d’être très peu chers. Les industriels ont donc tout intérêt à les utiliser pour gonfler leurs marges et afficher dans leurs recettes de hauts taux de protéines, bien que celles-ci soient de très faible qualité. Voici une liste non exhaustive d’ingrédients qui se cachent généralement derrière les termes « sous-produits d’origine animale » :

● des farines animales ;

● des becs et des plumes de volaille ;

● des sabots et des cornes de vaches, chèvres, chevaux, moutons ;

● des os et des dents d’animaux herbivores ;

● des peaux, des poils ou de la laine.

La majorité des croquettes proposées sur le marché contiennent ces sous-produits animaux

impropres à la consommation humaine. Avez-vous réellement envie de donner à votre poilu des aliments que vous refuseriez de consommer ? Nos chiens ne sont pas des poubelles ! Tout comme nous, ils méritent de consommer des ingrédients de qualité. Pensez donc à bien vérifier que les sources de protéines de vos croquettes ne sont pas issues de sous-produits d’origine animale.


L’intéressement des éleveurs sponsorisés par certaines croquettes pour chiots.

Bien souvent lorsque vous allez chercher un chien chez un éleveur ou dans certains refuges, ces

derniers vous offrent un sac de croquettes gratuit. Dans le cas de l’adoption d’un chiot notamment, l‘éleveur va généralement vous recommander des croquettes spécialement sélectionnées pour les besoins de votre animal. C’est une démarche louable, et cela fait évidemment partie de l’expertise d’un bon élevage d’avoir un rôle de conseil sur l’éducation et l’alimentation canine. Il est donc logique d’écouter ces professionnels pour choisir une nourriture qui contient tous les aliments et les macronutriments qui favorisent la bonne croissance de votre nouveau compagnon. Attention toutefois, beaucoup d’éleveurs sont sponsorisés par des marques de croquettes à la qualité plus que discutable. Ces dernières ont tout intérêt à être recommandées par ces prescripteurs de confiance.

En effet, la plupart des propriétaires de chiens qui utilisent pour leur poilu une marque lorsqu’ils l’accueillent à la maison y restent fidèles de nombreuses années, surtout lorsqu’elle a été conseillée par un éleveur, un vétérinaire ou un éducateur canin. C’est pour cela que les distributeurs de croquettes n’hésitent pas à proposer des intéressements aux éleveurs qui les recommandent : pourcentage sur les ventes, croquettes gratuites à l’année pour leur élevage, cadeaux divers et variés (matériel, voyages, publicité, etc.). Il est donc là aussi nécessaire de ne faire confiance qu’à vous-même et de vérifier les ingrédients et les dosages des recettes proposées. Si la qualité est au rendez-vous, félicitations, vous avez affaire à un élevage de qualité qui ne négocie pas avec ses principes !

Dans le cas contraire, tournez-vous vers une gamme de croquettes qui saura apporter à votre chiot tout ce dont il a besoin pour s’épanouir et grandir sainement.


L’alimentation réellement adaptée aux chiens stérilisés.

Un animal qui a été stérilisé a bien souvent tendance à prendre du poids plus facilement. L’obésité pouvant favoriser le développement de problèmes de santé à moyen et long terme, il est tout à fait pertinent de limiter l’apport calorique des chiens stérilisés. Beaucoup de marques ont donc développé des gammes de croquettes hypocaloriques spécialement destinées pour eux. Leur argument : votre compagnon pourra manger autant qu’avant sans prendre de poids. Mais comment cela se traduit-il concrètement ? Par une diminution des protéines et des lipides (graisses) dans les recettes proposées. Or, les protéines et les graisses de qualité sont indispensables à la bonne santé de votre poilu. Et par quoi ce manque est-il compensé ? La plupart du temps, par des glucides issus de céréales. Les hydrates de carbone (ou glucides) en quantité raisonnable et issus d’aliments de qualité comme les patates douces par exemple, sont importants pour le bien-être de votre chien.

Mais, encore une fois, tout est question de dosage et de provenance des macronutriments. Une

alimentation appauvrie en protéines ainsi qu’en lipides et surchargée en glucides provenant de

céréales ne favorisera pas la bonne santé de votre animal de compagnie. Ce type de recettes pourra même entraîner des carences, des allergies et des troubles digestifs. Comment faire alors pour diminuer l’apport calorique de votre compagnon ? Rien de bien sorcier, contrairement à ce que certains essayent de vous faire croire ! Donnez-lui une nourriture de qualité et diminuez simplement les doses. Promis, votre chien ne vous en voudra pas si vous lui donnez 170 grammes de croquettes par repas au lieu de 210 grammes, alors ne vous laissez pas culpabiliser par les messages marketing douteux !


Les informations mises en avant sur les paquets de croquettes.

Ah, le pouvoir d’un beau packaging ! Que ce soit dans l’alimentation animale ou humaine, on peut constater que les listes d’ingrédients sont écrites en tout petit au dos ou sur le côté de l’emballage. L’avant du paquet met quant à lui en avant des messages forts plus génériques. Pourquoi ? Parce que beaucoup de consommateurs ne prennent pas le temps de lire en détail la composition d’une recette. En soi, si l’argument mis en avant est vrai, ce n’est pas un problème. Rien de plus normal que de communiquer sur les atouts d’un produit que l’on propose. Attention toutefois à ne pas se laisser berner par des tournures ambiguës ou exagérées. Il peut s’agir d’un chiffre « gonflé » avec des sous- produits d’origine animale de piètre qualité, comme nous l’avons déjà évoqué dans cet article. Ou encore de pseudo-labels et aux indications vagues comme « produits d’origine naturelle », « composition 100 % saine », etc. Vérifiez toujours la véracité de ces arguments en regardant de plus près la composition des recettes et la provenance des ingrédients utilisés.


Gammes sans céréales : arnaque ou pas ?

Pour répondre à cette question, il est nécessaire de démêler l’argument marketing du propos de base. Oui, l’excès de céréales dans la composition d’une recette est mauvais pour votre chien.

Ingérées en trop grande quantité, elles peuvent entraîner des troubles digestifs (ballonnements, flatulences, diarrhées, etc.) et des maladies chroniques comme le diabète ou des colites. Certains types de céréales, comme le blé qui est très riche en gluten, sont même à proscrire totalement pour votre compagnon. Cette notion de croquettes sans céréales, ou « grain free », a vite suscité l’intérêt de nombreuses marques qui en ont fait un véritable effet de mode. Mais regardons cela d’encore un peu plus près. Ce qui pose réellement problème, au-delà de la contenance ou non de céréales, c’est le taux de sucre complexe issu des végétaux, également appelé amidon. Or l’utilisation d’amidon est absolument nécessaire pour fabriquer une croquette : sans amidon, la croquette tombe en miettes !

Le tour de passe-passe de certaines marques a été de faire des gammes sans céréales mais

surchargées en amidon issu de tubercules par exemple. Cette fois encore, c’est la qualité et le dosage qu’il faut prendre en compte. Puisque les tubercules comme les pommes de terre ou les patates douces sont meilleures à la santé de votre chien que le blé ou le maïs par exemple, et que l’amidon est nécessaire à la fabrication de nourriture en croquettes, il est logique de les utiliser. Par contre, attention à ne pas donner à votre compagnon des croquettes « grain free » surchargées en amidon (qui reste moins cher pour les producteurs que de la viande et les graisses de qualité), qui auront les mêmes effets négatifs sur son organisme que des croquettes traditionnelles mal dosées. A contrario, certaines céréales sans gluten utilisées avec le bon dosage peuvent être utiles à son bien-être, comme l’avoine ou l’orge. Pour approfondir le sujet des céréales et de l’amidon dans les croquettes, rendez-vous sur notre article dédié à ce sujet.


En résumé.

Vous l’aurez compris, méfiez-vous des recettes miracles et du marketing douteux. Pour offrir la

meilleure gamelle à votre compagnon, gardez en tête que les points clés d’une alimentation canine saine sont la qualité des ingrédients et leur bon dosage. Une marque soucieuse du bien-être des chiens sera toujours parfaitement claire sur ces informations. Lisez attentivement la composition de la recette que vous utilisez et ne faites confiance qu’aux marques qui répondent à ces 3 critères incontournables : ingrédients de qualité, dosages adaptés aux besoins du chien et transparence totale.


Vous voulez savoir quelles croquettes sont les mieux adaptées pour votre compagnon ? Contactez Ludo au 0633825386 pour avoir une recommandation personnalisée et un véritable suivi sur la durée !



Rédaction : Cédric Jacquot.

33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout